livre_r_1_"Une chose est sûre : le chevalier servant n'existe pas ! Beau parleur, mesquin, égoïste, obsédé, irresponsable, voire désespérément immature, le mâle du XXIe siècle pencherait plutôt du côté " odieux crapaud ", avec tout ce qu'il faut de ridicule et de veulerie affichée. Et ce n'est ni Ariane, jeune Parisienne branchée, mariée " par intérim " à un jeune loup de la finance aussi agaçant qu'absent, ni Justine, charmante célibataire juive new-yorkaise adepte des cuites au saké et névrosée de première, qui vous diront le contraire. La preuve, les innombrables et irrésistibles mails que nos deux trentenaires délaissées - et déchaînées - ont décidé de s'envoyer le temps d'un jeu de massacre transatlantique à la fois acerbe et drolatique..."

Entre deux classiques, on peut bien offrir à nos neurones un grand moment de détente, pour déguster les piques que nos deux compères envoient à la gent masculine, ainsi qu'aux femmes forcément prétentieuses, stupides, hypocrites et dôtées de pieds très moches qu'elles détestent. Une leçon à retenir de toute cette histoire, c'est que l'on trouve toujours le moyen de se plaindre de sa situation, et que l'on prend un malin plaisir à ne pas voir que l'on est heureux (il n'est pas si mal ce Vincent après tout). De très bons moments de rigolade, malgré une fin étrangement ficelée (j'avoue l'avoir relue plusieurs fois sans vraiment comprendre où Agathe Hochberg voulait en venir...).