2253068195Édition Le Livre de Poche ; 155 pages.
4,50 euros.

" Alors qu'il se promène dans un quartier de Paris qui n'est pas le sien, Paul, la cinquantaine, marié, est irrésistiblement attiré par une petite robe blanche de fillette, exposé dans la vitrine d'un magasin. Cet innocent vêtement dont il a fait l'acquisition va se trouver à l'origine d'un véritable drame, précipitant ses acteurs aux limites de la déraison et de la mort. Dans la vie tranquille de Paul, cet achat impulsif, apparemment anodin, produit des effets dévastateurs au point d'amener Paul et sa femme Irène au bord du gouffre. De fil en aiguille, d'un petit mensonge par omission au réveil des vieux démons, la trame d'un couple superficiellement uni va s'user jusqu'à la corde. "

Si ce n'était pas l'oeuvre d'un psychanalyste, je m'interrogerais sur la santé mentale de l'auteur de ce livre. Philippe Grimbert est présent sur un nombre incalculable de blogs depuis la rentrée, alors quand j'ai vu ce livre chez un bouquiniste, je l'ai pris sans hésiter.
Difficile de ne pas être pris dans cette histoire dès la première page. Un grand nombre de questions s'imposent à nous. Je vous avoue que j'ai pensé dans un premier temps que Paul avait peut-être des instincts pédophiles refoulés. Ce qui n'est pas franchement engageant. C'est fou comme un simple coup de tête (un peu étrange, je vous l'accorde) peut créer des malentendus et réveiller des blessures mal refermées. Et le fin mot de l'histoire, à moins d'être psychanalyste, je ne pense pas que l'on puisse s'y attendre. D'autant plus que Philippe Grimbert se plaît à brouiller les pistes. On s'imagine que c'est Paul qui a un problème, alors qu'il ne fait que tendre une main à son épouse (pour la décharge du lecteur, c'est très subtil).
C'est un livre très poignant. Irène, qui ne comprend pas ce qui a pu pousser son mari à acheter cette robe imagine le pire. Sa douleur est à la limite du supportable (heureusement que le livre est court), d'autant plus qu'à ses doutes sur son mari se mêlent d'affreux souvenirs refoulés depuis bien longtemps dans son inconscient, et qui continuent à la torturer. Quant à Paul, il est difficile de comprendre son geste dans un premier temps. Et puis, une fois le premier mensonge passé en vient un second, puis un troisième. Et les deux époux, pourtant très amoureux, installent une barrière de non-dits et de rancune entre eux.

J'ai vraiment beaucoup aimé ce livre (j'ai beaucoup de chance cette année pour l'instant). Je pense lire Un secret prochainement.

Les avis de Lily et de Camille.

" Cette femme qu'il pensait si bien connaître vivait au bord d'un gouffre, un trou dans son existence qu'aucun mot ne pouvait cerner. Irène, l'amour de sa vie avec qui il aurait voulu tout partager, restait jalousement murée sur son secret, ce coin de jardin dans lequel elle ne le laisserait jamais entrer, où elle allait solitaire fleurir la tombe d'une petite fille. " (page 88)