03 juillet 2012

Lointain souvenir de la peau - Russell Banks

Le Kid, jeune homme de vingt et un ans, vit sous le Viaduc où se réfugient les délinquants sexuels du comté de Calusa. Après avoir purgé une peine de prison, il doit porter un bracelet électronique et ne pas vivre à moins de huit cents mètres d'une école pendant dix ans. Alors, il s'est construit un semblant de vie, avec une tente et un vélo, un boulot d'aide-serveur dans un restaurant, et son seul ami, Iggy, qui a la particularité d'être un iguane.Un jour, un homme se présentant comme le Professeur et travaillant au département de... [Lire la suite]
Posté par lillounette à 21:54 - - Commentaires [10] - Permalien [#]
Tags : , ,
20 juin 2012

Précoce automne - Louis Bromfield

C'est le soir, et un bal est organisé par Anson et Olivia Pentland, en l'honneur de leur fille Sybil, qui revient de pension. Cette soirée marque aussi le retour de Sabine, une parente dont le franc-parler fait trembler la tante Cassie et Anson. Cependant, Olivia se sent au contraire de son époux stimulée par ce retour. Après avoir vécu vingt ans à jouer les maîtresses de maison parfaites aux Pentlands, elle rêve de changer sa vie et d'offrir à sa fille la possibilité d'être heureuse. Précoce automne est un de ces romans qui vous... [Lire la suite]
Posté par lillounette à 08:50 - - Commentaires [17] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

06 juin 2010

Chez les heureux du monde ; Edith Wharton

Le Livre de Poche ; 441 pages.Traduit par Charles Du Bos.The House of Mirth. 1905. Lily Bart est une jeune fille de la haute société new-yorkaise admirée de tous pour sa beauté. Cependant, cette orpheline de vingt-neuf ans est également très pauvre, depuis la ruine de son père dix années plus tôt. De ce fait, afin de ne plus dépendre des largesses irrégulières de la tante qui l'a recueillie ou de celles de ses amis, il est nécessaire pour elle de contracter un riche mariage.Les prétendants ne manquent pas, et Lily sait ruser pour les... [Lire la suite]
Posté par lillounette à 18:13 - - Commentaires [31] - Permalien [#]
Tags : , ,
03 juin 2010

Martin Eden ; Jack London

Phébus ; 438 pages.Traduit par Francis Kerline. 1909. La première fois que j'ai entendu parler de Martin Eden, c'était dans Les Maîtres de Glenmarkie de Jean-Pierre Ohl. Les extraits cités étaient superbes, et donnaient envie de découvrir cet auteur que je ne connaissais alors que pour avoir écouté mon maître de CM2 nous lire L'Appel de la forêt à voix haute, et qui avait donc pour moi le statut d'auteur aventurier dont les écrits étaient destinés à faire rêver les jeunes enfants de grands espaces, de vie au plus près de la nature... [Lire la suite]
Posté par lillounette à 11:20 - - Commentaires [21] - Permalien [#]
Tags : , , ,
12 août 2009

Le Proscrit ; Sadie Jones

Buchet Chastel ; 377 pages.Traduit par Vincent Hugon. The Outcast. 2008. J'attends depuis des mois que Fashion s'impatiente de ne pas revoir son livre, et qu'elle m'envoie le Docteur pour le récupérer. En vain...* Angleterre, 1957. Lewis vient de sortir de prison, et il décide de rentrer à Waterford, chez son père et sa belle-mère, là où tout le monde voudrait l'avoir oublié. Deux ans plus tôt, alors qu'il n'avait que dix-sept ans, Lewis a incendié l'église du village. Nous suivons dès lors le fil de sa vie, depuis le retour de... [Lire la suite]
15 juin 2009

Vingt-quatre heures de la vie d'une femme ; Stefan Zweig

Le Livre de Poche ; 124 pages.Traduit par Olivier Bournac et Alzir Hella. 1927. Lettre Z du Challenge ABC : J'aime beaucoup Zweig, mais pour une raison inexplicable, j'ai toujours un sentiment d'appréhension lorsque j'ouvre l'un de ses livres. Et pour celui-ci, c'était encore pire, j'étais certaine que j'allais m'ennuyer. Nous sommes à Monte-Carlo, et les clients d'un hôtel sont sous le choc. Une femme d'une trentaine d'années, mariée et mère de famille, vient d'abandonner les siens pour fuir avec un jeune homme rencontré... [Lire la suite]


28 mai 2009

Eté ; Edith Wharton

10/18 ; 253 pages.1917. V.O. : Summer. J'ai découvert Edith Wharton l'année dernière, grâce à Lou, qui m'a offert deux livres de cette romancière américaine qu'elle apprécie énormément. Xingu m'avait beaucoup plus, mais n'était encore qu'un court texte, donc il s'agissait de choisir un livre qui me permettrait de vraiment pénétrer dans l'oeuvre de Wharton. Eté est le roman de cet auteur qui me semblait le plus abordable et le plus frais, donc j'ai choisi de me pencher sur ce titre. C'est l'été à North Dormer en Nouvelle... [Lire la suite]
26 mai 2009

L'Etrange cas du Dr Jekyll et de Mr Hyde ; Robert L. Stevenson

Le Livre de Poche ; 93 pages.Traduit par Jean-Pierre Naugrette.VO : The Strange case of Dr Jekyll and Mr Hyde. 1886. Après ma lecture de Jean-Pierre Ohl, j'ai naturellement plongé dans ma PAL à la recherche de livres de Stevenson. Je n'ai pas trouvé Le maître de Ballantrae (erreur que j'ai réparée depuis), mais un livre beaucoup plus connu, acheté il y a dix jours parce que je ne trouvais plus l'exemplaire de ma soeur, L'Etrange cas du Dr Jekyll et de Mr Hyde. Que j'avais déjà lu. Je ne m'en souvenais pas, mais certains détails... [Lire la suite]
18 mai 2009

La Triste Histoire d'Elvira Madigan et du lieutenant Sixten Sparre ; Paardekooper

D'Elvira Madigan, je connaissais peu de choses, mais Alice m'a donné une irrésistible envie de me plonger dans ce livre. En juillet 1889, deux corps sont retrouvés sur une île danoise. Il s'agit de deux amoureux ayant fuit la Suède. Elvira Madigan avait vingt et un ans, et elle était une somptueuse funambule. Sixten Sparre, son amant, était un déserteur de trente-cinq ans, marié et père de deux enfants. Je ne sais vraiment pas comment vous parler de ce livre, qui est parmi les plus beaux et les plus bouleversants que j'ai jamais... [Lire la suite]
Posté par lillounette à 14:07 - - Commentaires [26] - Permalien [#]
Tags : , , , ,
18 mars 2009

Lumière pâle sur les collines ; Kazuo Ishiguro

10/18 ; 256 pages.Traduit par Sophie Mayoux.V.O. : A Pale View of Hills. 1982. Lettre I du Challenge ABC : Kazuo Ishiguro est l'un de mes auteurs préférés, même si jusque là je n'avais lu que Les vestiges du jour et surtout Auprès de moi toujours. Avec Lumière pâle sur les collines, le premier roman de l'auteur, j'ai pu le suivre pour la première fois dans son pays d'origine, le Japon. Je pensais vraiment m'attaquer à une oeuvre assez mineure d'Ishiguro, mais je peux vous assurer que ce livre défend à lui tout seul le génie de... [Lire la suite]


  1  2    Fin »