20 octobre 2009

Le feu follet, suivi de Adieu à Gonzague ; Pierre Drieu la Rochelle

Folio ; 185 pages.1931. Mon ordinateur ayant décidé de rendre l'âme, mes billets de lecture risquent de continuer à être un peu espacés dans les prochaines semaines. Je continue toutefois à lire tant que je peux, et à piquer des idées sur vos blogs. Cette fois, c'est chez Malice que j'ai découvert ce petit livre écrit par un auteur dont je ne connaissais que le nom. Il est composé de deux textes très courts (l'un encore plus que l'autre). Le premier, Le feu follet, nous raconte l'histoire d'Alain, un homme perdu. Il souffre... [Lire la suite]
04 juillet 2009

Voyage au bout de la nuit ; Louis-Ferdinand Céline

Folio ; 505 pages.1932. Parmi les romanciers qui me terrorisent, Céline occupe une place de choix. Voyage au bout de la nuit est acclamé par à peu près tout le monde, de nombreuses remarques relatives au style ou encore à l'ambiance du livre circulent et contribuent à faire de ce texte un épouvantail. Quant à la bête en elle même : 500 pages écrites en tout petit (d'ailleurs, si Folio réduit encore la police, je propose Voyage au bout de la nuit pour une prochaine chaîne de livres)...Toutefois, vous me connaissez, je suis une... [Lire la suite]

22 mai 2009

Alice au Pays des Merveilles ; Lewis Carroll

Folio ; 140 pages.Traduit par Jacques Papy.1865. Voilà longtemps que je voulais découvrir Lewis Carroll. Bien entendu, je connais le dessin animé, qui m'effrayait quand j'étais petite. Je suis surprise, maintenant que je suis plus grande, de constater à quel point les oeuvres destinés aux enfants peuvent être cruelles et/ou sombres. Souvenez-vous de toutes ces chansons que vous connaissiez par coeur, et dont vous ne saisissez le sens qu'aujourd'hui... Alice est allongée dans l'herbe aux côtés de sa soeur, quand elle voit... [Lire la suite]
10 mai 2009

Avril enchanté ; Elizabeth Von Arnim

10/18 ; 366 pages.Traduit par François Dupuigrenet-Desroussilles.V.O. : The Enchanted April. 1922. Cette semaine, j'ai entrepris de relire A Room with a View, qui comme chacun devrait le savoir, est un merveilleux roman qui se déroule en partie en Italie. Cela (ainsi que les billets de certaines blogueuses) m'a rappelé que j'avais un autre livre plein de promesses évoquant l'Italie. Mrs Wilkins et Mrs Arbuthnot, deux jeunes femmes qui fréquentent le même club mais qui ne se connaissent pas, décident sur une impulsion de louer... [Lire la suite]
01 mai 2009

Femme de Chambre ; Markus Orths

Liana Levi ; 131 pages.Traduit de l'allemand par Nicole Casanova. V.O. : Das Zimmermädchen. 2008. Voilà un petit livre qui m'a attirée avec sa couverture. La femme qui pose me fait penser à une gouvernante anglaise. Pas du tout. Il s'agit en fait de l'histoire de Lynn, une jeune femme qui vient de passer six mois dans un hôpital, afin de soigner une dépression. Elle se fait engager par son ancien compagnon comme femme de chambre dans un grand hôtel, et s'occupe en faisant le ménage avec une minutie extrême. Un soir, elle... [Lire la suite]
16 mars 2009

Last Exit to Brooklyn ; Hubert Selby Jr

Albin Michel ; 303 pages.Traduit par J. Colza. 1964. Je ne peux pas vous expliquer ce qui m'a poussée à ouvrir ce livre, cela m'obligerait à vous révéler une de mes tares.  En France, je pense qu'Hubert Selby Jr est avant tout connu grâce à l'adaptation de son roman Requiem for a Dream, que je n'ai pas vu (je suis la fille qui a cru périr d'ennui devant Trainspotting). Pourtant, il s'est fait connaître aux Etats-Unis dès la publication de son premier roman, dont je vais vous parler.  Nous sommes à New York, dans le... [Lire la suite]
Posté par lillounette à 10:40 - - Commentaires [31] - Permalien [#]
Tags : , , ,
23 septembre 2008

Le soleil se lève aussi ; Ernest Hemingway

Folio ; 274 pages.Traduction de Maurice Coindreau. 1926.Titre original : The Sun also rises. Je suis terriblement contrariée. La couverture de mon livre n'est pas celle-ci, et ça m'énerve d'autant plus que l'autre me plaisait beaucoup. Mais impossible de retrouver la vraie, donc vous devrez vous contenter de cette image là... Bon, je vais essayer de me calmer pour vous parler de ma première rencontre avec Ernest Hemingway, l'un des monstres de la littérature américaine. Comme tous les monstres, Hemingway me fait peur. Mais ici encore... [Lire la suite]


  1