Source: ExterneEn plus de sa saga Harry Potter, J.K. Rowling a rédigé certains des livres cités dans la série qui servent à nos héros, en classe et lors de leurs quêtes. J'avais déjà eu l'occasion de découvrir Les Contes de Beedle le Barde, cette fois c'est dans la version audio des Animaux fantastiques que je me suis plongée.

Il s'agit d'une encyclopédie des animaux dits fantastiques par l'un des plus grands spécialistes du domaine, Norbert Dragonneau. Prenant son sujet très au sérieux, J.K. Rowling développe les spécificités des créatures croisées lors des cours de botanique, de soins aux créatures magiques ou encore vivant dans la Forêt interdite.

Les anecdotes contant les histoires souvent très drôles de rencontres entre humains (moldus ou sorciers) et animaux fantastiques cassent le côté encyclopédique de l'énumération et rendent la lecture très fluide. J.K. Rowling n'hésite pas à détourner certains mythes, remettant en cause nos représentations habituelles de créatures comme les fées. Rien que pour cet aspect ludique, la lecture ou l'écoute (avec animations sonores) de ce livre est plus que recommandée, mais J.K. Rowling ne s'arrête pas là.
Bien loin de nous livrer un livre de pur divertissement, elle commence par une introduction posant des questions sur la définition même d'animaux fantastiques. Celle-ci est loin de faire l'unanimité, et les humains sont loin d'avoir le monopole de l'intelligence dans le monde des sorciers. Toutes les créatures n'acceptent pas d'entrer dans la case qu'on leur a attribué. Difficile de ne pas voir le parallèle avec notre propre monde. En réécrivant certains faits historiques comme la disparition du dodo, l'auteur s'empare également de questions de plus en plus urgentes concernant la protection de notre environnement. De même, l'évocation de certaines expérimentations et de croisements ayant conduit à la création de certaines espèces soulève des questions éthiques qui ne peuvent que nous amener à nous interroger.

Clairement, pour conserver l'attention de son lecteur jusqu'au bout avec ce type d'ouvrage, il ne faut pas écrire un livre trop long. J.K. Rowling a pris cet aspect en compte et je ne me suis pas ennuyée une minute.

A réserver aux amateurs d'Harry Potter, mais un régal de bout en bout. A noter que la version papier est rigolote également, puisqu'elle contient des commentaires plein d'humour de la part du jeune Ron Weasley.

L'avis de Clarabel.

Je remercie Audible et Angèle Boutin pour cette découverte.

Audible. 1h55.
2001 pour l'édition originale.

moisanglais