LunaOn dit que sept ans, c'est un sacré cap. Pour ma part, je n'ai jamais cru à toutes ces bêtises, mais je crois bien que c'est la première fois que je pense à fêter l'anniversaire de Lilly et ses livres en temps et en heure (avec l'âge vient la sagesse). 

Après plusieurs années à tourner au ralenti, j'ai repris un bon rythme par ici depuis quelques mois et j'en suis très heureuse. Je ne me force pour rien, je lis ce que je veux, j'ai des envies de billets, de challenges, d'échanges, et je crois que c'est tout ce dont on a besoin en tant que blogueur.

La blogosphère a bien changé, je me rappelle le temps où l'on connaissait presque tout le monde et où l'on ne se prenait pas au sérieux. Je me rappelle la petite Allie, la petite Lou, les (déjà grandes) Cuné, Clarabel et Cathulu, et à quel point elles ont fait exploser ma PAL dès mes premiers mois sur la blogo. Aujourd'hui, on découvre encore beaucoup de pépites, des blogs tenus par des gens passionnés et passionnants.
Mais j'ai beau me tenir globalement à l'écart, je n'ai jamais compris le besoin qu'ont certain(e)s d'exister à travers leur blog et de faire tout leur possible pour être dans le haut des classements (de blogs, rappelons le). Je n'en parle pas souvent, mais c'est l'une des dérives les plus lamentables de la blogosphère qui transforme parfois des événements qui ne devraient être que joie et bonne humeur en prétexte à la chasse aux liens et je le déplore d'autant plus que j'ai toujours considéré mon blog comme un loisir pas prise de tête. 

Hum... je crois que j'ai plombé l'ambiance. Ne me demandez jamais de porter un toast à votre mariage. Pour me faire pardonner, je vous offre de délicieuses chouquettes que Luna ne semble pas trouver à son goût, et du champomy pour célébrer les sept ans de mon blog.