Ca commence à fairwoolfe un moment que je n'ai pas parlé de Virginia Woolf par ici, mais en attendant un nouveau billet sur l'oeuvre de cette romancière qui m'accompagne depuis plusieurs années, je voulais informer ceux qui n'auraient pas vu passer la nouvelle que la Pléïade a décidé de publier il y a quelques jours en deux tomes une partie de son oeuvre.

Toujours chez Gallimard, Les Vagues fait en plus l'objet d'une édition en Folio, avec une nouvelle traduction.

Pour l'occasion, Le Magazine Littéraire consacre un numéro à la romancière.

Ce n'est pas en avril que je vais faire des économies !