51O90_2BldpJL

Je ne suis pas une grande amatrice de mangas, et j'ai pas mal de préjugés concernant ce genre. Jusqu'ici, le seul manga qui m'ait tenu en haleine du début à la fin est Monster.
Comme beaucoup, j'ai découvert l'existence d'Emma chez Clarabel. Son avis était plus que positif, et les billets qui ont suivi ont confirmé cette très bonne impression. Je vous ai dit que j'avais des tas de préjugés sur les mangas. Pour commencer, je n'aurais jamais imaginé qu'il y en avait sur l'Angleterre du XIXe siècle. Ensuite, j'ai tendance à penser que l'on est toujours à la limite du surnaturel avec ce genre. Je sais que je suis une inculte, et que les mangas se sont beaucoup diversifiés depuis quelques années. Afin de combler cette ignorance et de découvrir moi aussi cette Emma à l’air si sympathique, je me suis donc jetée sur ce manga.51YU7XGo60L

Emma est femme de chambre chez une ancienne gouvernante. Elle est timide, mais a beaucoup de succès auprès de la gent masculine. Un jour, William Jones, qui a connu la maîtresse d'Emma pendant son enfance, frappe à la porte. Leur rencontre est maladroite, mais le coup de foudre est immédiat pour le jeune homme. Dès lors, les deux jeunes gens vont commencer à s'aimer dans une société aux codes stricts qui n'admet pas les faux pas.

Je dois avouer après ma lecture des sept tomes de la série que je suis assez déçue. Que l'histoire en elle même était assez banale, je m'en doutais. Le souci, c'est que tout reste gentillet, et qu'au fur et à mesure des tomes, cela devient exaspérant. Emma, qui est plutôt attachante au début, fait finalement penser à une de ces gourdes indécises qui laissent les choses se passer. La présentation du contexte n'est pas très poussée non plus. Même si l'on navigue dans la haute 51YMFHgfAcLsociété, on reste plutôt en surface, avec les clichés habituels. De plus, il y a vraiment les gentils vertueux d'un côté et les méchants vicieux de l'autre. Les ficelles sont assez énormes, et certains personnages sont vraiment là pour décorer sans que l'on sache vraiment à quoi ils servent. Certains semblent prometteurs, mais n’ont pas une importance notable en fin de compte.
En fait, j'ai bien aimé les deux ou trois premiers tomes de la série. Mais par la suite, je trouve que l'histoire s'englue complètement. J'ai lu tous les tomes en attendant vainement un peu de dynamisme, un retournement, ou quelque chose qui sauverait le tout, même en sachant que la fin serait celle que je soupçonnait depuis le début.

Une déception donc, même s'il n'y a rien de grave étant donné que je ne suis absolument pas une connaisseuse du genre.

Fashion et Karine en ont aussi parlé.