02 janvier 2008

L'empreinte de l'ange ; Nancy Huston

414J94AYG5L

J'ai Lu ; 219 pages.

J'ai découvert Nancy Huston en juin dernier avec Lignes de faille, qui est mon plus gros coup de coeur de l'année 2007. J'ai décidé de lire L'empreinte de l'ange pour approfondir ma connaissance de cet auteur, et tout ce que je peux dire, c'est que je n'étais pas au bout de mes surprises.

En 1957, à Paris, Raphaël, un jeune musicien, laisse une annonce pour trouver un bonne qui s'occupera de son appartement parisien. Lorsque Saffie, une jeune allemande apathique sonne à sa porte, il ne met que quelques instants à en tomber follement amoureux. Il la met dans son lit et l'épouse très rapidement, tout en espérant qu'elle finira par l'aimer. Leur fils, Emil(e), naît quelques mois plus tard, magré les tentatives d'avortement de Saffie. C'est lors d'une simple course pour Raphaël, en compagnie d'Emil(e), que Saffie trouve enfin le goût de la vie en la personne d'Andràs, un jeune Hongrois. 

C'est un livre d'une efficacité redoutable que Nancy Huston nous offre avec L'empreinte de l'ange. Ce roman m'a poussée jusqu'à la nausée, m'a donné envie de le jeter à l'autre bout de la pièce, mais c'était trop tard. Je me suis retrouvée emprisonnée dans le récit que fait cette voix intraitable, qui se moque presque des émotions qu'elle provoque en nous et que j'ai haïe autant qu'elle m'a envoûtée.
Les personnages de ce livre ne sont pas particulièrement attachants. Saffie m'a laissée de marbre au début. A un moment, j'ai pensé, comme Raphaël, que son passé expliquait son attitude. Mais contrairement à lui, qui est naïf comme nous, tout en ne disposant pas des informations de la narratrice, j'ai peu à peu réalisé que le contexte historique, dissimulé en simple décor avant de prendre beaucoup plus d'importance, n'excusait pas tout non plus. Car Nancy Huston nous raconte l'histoire de quatre personnes lors de la guerre d'Algérie autant que la guerre d'Algérie et les marques de la Seconde Guerre mondiale avec quatre personnages comme prétexte. Forcément, les deux sont liés. Saffie et Andràs sont unis par le passé. Toutefois, leur relation ainsi que le trio amoureux qu'ils forment avec Raphaël, sont aussi et surtout des histoires assez banales.

En fait, comme dans Lignes de faille, Nancy Huston démontre qu'elle maîtrise parfaitement ce qu'elle écrit. Mais cette fois, je suis incapable de vous dire si j'ai aimé ou non. Je mettrais autant un zéro pointé à cette histoire qui m'a vraiment remuée qu'un 10/10. Si j'avais commencé à lire Nancy Huston avec ce livre, je n'aurais probablement pas continué à la lire. Mais j'ai également envie d'applaudir. A vos risques et périls donc...

L'avis de Lily.

Posté par lillounette à 09:30 - - Commentaires [19] - Permalien [#]