51dum6TvBYL

Scholastic Press ; 1024 pages.
V.F. : La Tour des anges.

Je vous préviens, ça fait trois semaines que j'essaie d'écrire ce billet, et comme j'en ai marre de ne pas y arriver mais que je veux quand même vous parler de ce livre, je poste !

Après avoir dévoré le tome 1 de A la croisée des mondes, je me suis donc ruée sur le second opus. Je n'ai pas vraiment été déçue, même si je suis moins sous le charme que lors de ma lecture du premier volet (le fait que ma lecture ait été très éparpillée y est sans doute pour quelque chose).

L'histoire : Nous retrouvons Lyra, toujours en compagnie de son daemon Pantalaimon. A la fin du premier volet, ils venaient d'emprunter le pont entre plusieurs mondes construit par Lord Asriel. Cela les a conduits dans un monde où il ne semble y avoir personne. Les maisons sont vides, et certaines choses (comme les frigos) sont totalement inconnues de Lyra.
Finalement, elle recontre Will, un jeune garçon venant également d'un autre monde (le nôtre je suppose) et qui recherche son père. Ensemble, ils vont tenter d'en apprendre plus sur la destinée de Will, tandis que dans les autres mondes, les adultes recherchent Lyra, et se préparent à un grand bouleversement.

Il y a une chose que j'ai aimée en particulier dans ce livre, c'est la multitude des points de vue. Ils nous permettent d'envisager l'intrigue à travers les yeux de différents personnages pas toujours au même endroit. Grâce aux informations récoltées, on peut commencer à reconstituer avant même Lyra et les autres, quelques éléments du puzzle créé par Philip Pullman.
En fait, ce tome est une vraie transition entre le premier et le troisième tome. Il s'y passe relativement peu de choses, à part sur la fin, mais on sent que des choses importantes se préparent. Des anges en très grand nombre traversent le ciel, les gens commencent à choisir leur camp... Surtout, ça ne rigole plus du tout. Autant certaines choses étaient plutôt amusantes dans le premier volet, autant cette fois-ci les personnages n'ont plus la tête à plaisanter. En même temps, on peut comprendre que quand on essaie de comprendre l'organisation de l'univers (surtout celui du livre, avec plusieurs dimensions et des créatures fantastiques dans tous les coins), il est difficile de penser à autre chose... De plus, Lyra et Will mènent une vie dangereuse qui les isole du reste des enfants qu'ils peuvent rencontrer. Philip Pullman continue en effet à ne pas être tendre avec ses personnages, ni avec la nature humaine.
Malgré cela, on passe quand même un bon moment de lecture. J'ai eu un peu de mal au début du livre, car Philip Pullman va assez lentement et est beaucoup plus dans la théorie que dans le tome précédent. En plus, ni mon cher Lord Asriel (au passage, je n'arrive pas à imaginer Daniel Craig dans le rôle de ce type censé incarner l'élégance anglaise... et je ne vous parle même pas de Nicole Kidman en Mme Coulter...) ni Iorek Byrnison n'apparaissent dans ce tome.  Heureusement, l'intérêt revient au galop quand on se met à suivre le parcours des sorcières ou de Lee Scoresby, et quand l'action reprend.

Il ne me reste plus qu'à lire le dernier tome...