41_KFYYwLMLÉdition 10/18 ; 266 pages.
7,30 euros.

" Marc et David Sollens, la quarantaine sexy, ont tout pour être heureux. A la tête d'un florissant garage de voitures de luxe, leur vie s'écoule avec ses faiblesses, ses accélérations, ses rencontres d'un soir, ses passions et ses tracas. Vingt ans plus tôt, ils faillirent pourtant s'entretuer pour une jeune femme, Edith, qui disparut comme elle était venue. Les plaies furent pansées et nos deux frères enterrèrent la hache de guerre. Mais par un beau matin, la belle pointa de nouveau le bout de son nez. Le " plus américain des romanciers français " nous offre avec Doggy bag une série romanesque mixée sur les platines des séries télé auxquelles il a eu la bonne idée d'emprunter les codes, la vitesse, et la structure en 24 images seconde. "

Je vous délaisse un peu ces derniers temps, je dois réviser mes examens. J'essaie quand même de lire quelques pages par jour, ce qui m'a permis de faire une belle découverte avec ce livre. J'ai très bien vu pourquoi la quatrième de couverture parle de côté "américain" à propos de Philippe Djian. Pour les points communs avec les séries américaines, j'avoue ne pas trop connaître. Mais il s'agit d'une chronique comme on en retrouve beaucoup chez 10/18. Stephen McCauley, Louis Bayard ou Jonathan Tropper (si Patch passe par là...) ont un peu le même genre.

En fait, c'est exactement le genre de lecture dont j'avais besoin pour me détendre. C'est dynamique, drôle et attachant. J'aime beaucoup les différents points de vue sur une même situation. Ils nous montrent que les choses sont plus compliquées qu'on le pense, et qu'en fin de compte, chacun fait ce qu'il peut. N'allez pas croire non plus qu'il s'agit d'un livre hautement philosophique. Ce que j'essaie de dire, c'est qu'on apprécie tout de suite ces personnages, dont la vie peut être d'abord perçue comme un véritable désastre. Il nous font oublier nos propres soucis en nous intéressant aux leurs, forcément beaucoup plus passionnants (d'autant qu'on peut critiquer...). Tout cela grâce à de gros clichés, qui donnent une dose très appréciable de second degré à l'histoire.

Je vous ferais peut-être une critique un peu plus détaillée plus tard, mais là je suis vraiment fatiguée. En tout cas, je peux vous dire que j'ai hâte de lire la suite  de cette série! (6 livres sont prévus, dont 4 sont déjà sortis)

L'avis de Livrovore et celui de Val.