10 mai 2007

Rutland Place ; Anne Perry

61YPVN5ET8LEdition 10/18 ; 314 pages.
7,30 euros.

Charlotte Pitt reçoit un message de sa mère, Caroline Ellison, car un objet compromettant qu'elle possède a disparu. En se rendant à Rutland Place, elle s'aperçoit que plusieurs autres choses se sont volatilisées dans le voisinage. De plus, Caroline se sent épiée. Quand une femme est assassinée, Thomas Pitt entre en scène. Aidé de Charlotte et d'Emily Ashworth (qui fait son grand retour), il va tenter d'établir des liens entre les faits et d'éclaicir le mystère, malgré les réticences habituelles de la haute société à dévoiler ses secrets. Chantage, empoisonnement, idylles, tout est réuni pour une nouvelle aventure des époux Pitt... (je sais, j'ai encore du boulot pour apprendre à résumer un livre)

Ayant fait quelques lectures plutôt déprimantes ces derniers temps, j'ai décidé de me réconforter en retrouvant des personnes connues, à savoir l'Inspecteur Pitt et sa femme. J'ai bien fait de reprendre cette série, car ce tome est celui qui m'a le plus touchée depuis le début.

On retrouve dans ce livre le discours habituel d'Anne Perry sur les comportements hypocrites de la haute société londonienne et sur l'injustice sociale règnant dans l'Angleterre victorienne. Pitt est toujours mal habillé, Charlotte continue à parler avec une franchise effrayante, et Emily maîtrise de mieux en mieux les ficelles permettant d'évoluer dans le milieu de l'aristocratie. Nous retrouvons également Edward et Caroline Ellison, les parents de Charlotte, avec beaucoup de plaisir.

Ce qui m'a touchée dans ce roman, ce sont certains des habitants de Rutland Place. Ambrosine, contrainte de vivre avec un mari "fossilisé", mais aussi Eloise. J'avais vaguement entrevu le drame exposé dans ce roman au cours du livre, mais sans oser y croire. Le dénouement m'a vraiment noué le ventre. Comme je ne peux pas dévoiler l'intrigue, je m'arrête là...
Autre point très positif du roman, les scènes plus légères. Même si c'est fait de façon un peu grossière, je me suis bien amusée à voir Charlotte dans un music-hall, se saoûler au champagne (la classe ! Même si quand on est enceinte, c'est moyen...), et rentrer complètement ivre chez elle, en chantant des chansons d'ivrogne. La réaction de Pitt est assez impitoyable d'ailleurs...

Pour résumer, j'ai passé un excellent moment de lecture, et j'espère retrouver certains personnages dans les tomes à venir.

Posté par lillounette à 08:02 - - Commentaires [12] - Permalien [#]