31VHVMNGY4LÉdition Hachette ; 525 pages.
18 euros.

" Bella, seize ans, décide de quitter l'Arizona ensoleillé où elle vivait avec sa mère, délurée et amoureuse, pour s'installer chez son père, affectueux mais solitaire. Elle croit renoncer à tout ce qu'elle aime, certaine qu'elle ne s'habituera jamais ni à la pluie ni à Forks où l'anonymat est interdit. Mais elle rencontre Edward, lycéen de son âge, d'une beauté inquiétante. Quels mystères et quels dangers cache cet être insaisissable, aux humeurs si changeantes ? A la fois attirant et hors d'atteinte, au regard tantôt noir et terrifiant comme l'Enfer, tantôt doré et chaud comme le miel, Edward Cullen n'est pas humain. Il est plus que ça. Bella en est certaine. Entre fascination et répulsion, amour et mort, un premier roman... fascinant. "

Depuis quelques temps, je vois un engouement se créer autour des livres de Stephenie Meyer. Après lecture de Fascination, je dois bien avouer que cet enthousiasme me paraît plus que justifié. C'est une lecture dont je me suis délectée. Quitter mon livre seulement quelques heures a été très difficile, et je me suis ruée dessus dès que je suis rentrée.

Difficile de parler de ce livre sans vendre la mèche (même si on se doute rapidement de ce qui se passe, mieux vaut préserver le suspens), mais je vais quand même essayer de vous tenter, parce qu'il en vaut vraiment le coup.
C'est un récit fantastique, mais qui tient extrêmement bien la route, grâce à un bon dosage entre le surnaturel et le réel. Je ne possède aucune connaissance du genre de toute manière, donc je pense que je suis assez facile à toucher. 
En fait, je n'ai eu aucun mal à me mettre dans la peau de Bella, à partager son amour passionné pour Edward. En plus, elle aime Jane Austen et Emily Brontë, ce qui prouve que c'est une fille bien... Non ?
C'est une adolescente comme les autres, peut-être un peu plus gauche que la moyenne, qui manque d'assurance, mais qui sait ce qu'elle veut.
Comme elle, j'ai été irrésistiblement attirée vers les Cullen. Les mystères qu'ils renferment m'ont captivée. Edward, jeune garçon obstiné et tourmenté, est le genre de garçons qui fait craquer toutes les filles dans une cour de récréation. Bella y compris. Et bien évidemment, la jeune fille ne va avoir aucun mal à exercer sur lui une fascination aussi grande que celle qu'il lui inspire.
Mais, même si la principale ligne du roman est la relation entre Bella et Edward, je n'ai pas eu l'impression de lire uniquement un roman à l'eau de rose. Il s'agit de l'éveil des sentiments de deux jeunes gens, de leurs doutes, de leurs craintes face à un avenir qui semble compromis malgré leur très jeune âge. 
Tout ceci dans un environnement fascinant (c'est vraiment le mot), créé par Stephenie Meyer, qui a reconstitué à sa façon certains personnages "spéciaux" pour mieux les fondre dans la masse. Grâce à Bella, on entrevoit un monde différent du nôtre, aussi attrayant qu'effrayant. Car il y a aussi une intrigue bien menée, avec de vrais méchants, dont une qui risque de prendre de l'ampleur dans les prochains tomes.

Les dialogues sont plein d'humour (les taquineries entre Bella et Edward, deux têtes de pioche, sont vraiment craquants), l'écriture est aérée, aucune longueur n'est à déplorer. Les cinq cents pages passent à toute allure. C'est un de ces livres dont j'ai une terrible envie de connaître la fin tout en redoutant d'en tourner la dernière page. Heureusement, le tome 2 est sur ma PAL. En revanche, il va falloir attendre un peu pour le tome 3...

Les avis d'Elfe et de Margoulette. Le site de Stephenie Meyer ici.