2081633752Edition Flammarion ; 328 pages.
10 euros.

" Quatre jeunes filles rêvent d'aventure et de succès. Elevées aux portes de Versailles, ces Colombes du Roi-Soleil volent vers leur destin. Hortense a fait une promesse à son amie Isabeau : rester avec elle à Saint-Cyr jusqu'à leurs vingt ans. Mais Simon, l'homme qu'elle aime, ne supporte plus de vivre loin d'elle. Hortense accepte de s'enfuir avec lui. Même si elle sait qu'elle risque de provoquer le courroux du roi... "

Après avoir écrit un premier tome mettant en scène quatre amies à Saint-Cyr, Anne-Marie Desplat-Duc s'est plu à nous dépeindre la destinée de chacune de ces jeunes filles. Dans ce quatrième tome, c'est donc la jeune Hortense qui est mise en scène.
Certes, l'écriture est parfois un peu maladroite selon moi au niveau de l'usage de termes de l'époque moderne. Mais j'ai adoré suivre Hortense jusqu'en Suisse, voir à différents niveaux les persécutions contre les protestants sous le règne de Louis XIV, puis les excès du protestantisme de Zürich.
C'est aussi la Noblesse qui n'a plus que ses titres pour se pavaner que nous présente Mme Desplat-Duc dans ce roman. Celle des protestants, naturellement, mais aussi celle des catholiques, comme la famille d'Hortense.
Mais surtout, pour les rêveuses (et les éventuels rêveurs), c'est une histoire d'amour touchante, très idéalisée, proche du conte de fées entre Hortense, la sage et catholique demoiselle de Saint-Cyr, et Simon, protestant refoulé et davantage téméraire et insouciant.
Et comme dans tous les contes, il y aura de bonnes fées pour permettre aux deux amoureux de se défaire de la situation embarrassante dans laquelle ils se sont empêtrés et de se retrouver.